Artemis s’encorde

[Cape Canaveral, November 13, 2022, rke, English below] – Encordés, des employés de la NASA colmatent avec une bâche le « tuyau à essence » d’hydrogène du réservoir d’Artemis. Problème ?

Derrière-moi, en bas à gauche, en tout, tout petit, les employés de la NASA s’affairent autour du « tuyau d’essence » du réservoir d’Artemis Behind me, bottom left, very, very small, NASA employees are working around the « fuel line » of the Artemis tank.
– Photo taken by : Derek Newsomehttp://www.spacescout.info

Comme à l’accoutumée, nous avons pu nous rendre sur le Pas de tir 39B pour installer nos équipements photo. Inutile que je m’attarde sur ce trip particulier réservé à quelque deux cents photographes afin de capturer le plus près possible, les moments forts du décollage. Inspection de notre matériel par la police du centre spatial, fouille avec un chien, montée dans le bus et cap sur le pas de tir. Sur le chemin d’une dizaine de kilomètres qui mène vers la fusée, nous avons été surpris par le passage d’un étage Falcon 9 récupéré. Impressionnant de voir ce bout de fusée tout noirci. Après cette petite attraction, notre escapade nous a menés sur les 5 points de vue d’Artemis – ce qui est rarissime – dont un tout proche de la fusée, sur le site proprement, puis un autre en face de la fusée sur la route gravillonnée qui la mène au sommet d’une sorte de bosse. Un strapontin qui offre deux sorties de flammes au décollage de l’engin spatial.

Décollage mercredi 16 novembre à 1h04 locale, 7h04 suisse

Pour ma part, j’ai choisi le même endroit que lors de la première tentative de lancement, le 28 août dernier, c’est-à-dire de profil d’Artemis, mais très proche quand même avec un dégagement de palmiers. J’aurais pu aller ailleurs, mais j’ai préféré miser sur l’expérience vécue précédemment. Donc, au même endroit. Inutile de préciser également que j’ai toujours des doutes au sujet de mes réglages d’appareil photo, sachant que le décolla est prévu en pleine nuit, à 1h04 locale, 7h04 suisse, ce mercredi 16 novembre 2022. Je doute que mon boîtier se bloque à la cadence des images et redoute surtout un mauvais tour de la météo, un coup de vent, par exemple.

Le Pas de tir 39B semble être un petit coin de paradis qui écarte les pires conditions météo

Artemis semble en parfait état 

Décidément, le Pas de tir 39B semble être un petit coin de paradis. Un peu bousculée par la tempête Nicole passée dans le coin jeudi dernier 10 novembre 2022, Artemis était entourée de gros cumulus noirs, épargnée par un coin de ciel clair. Comme si ce site évite les pires conditions. Au premier coup d’œil, si proche d’elle, Artemis semble en parfait état. Mais, l’engin est tellement grand, 98 m de haut, qu’on se laisse accaparer par son gigantisme. En me concentrant sur le pied de la fusée, j’ai remarqué une activité du personnel d’entretien qui s’affairait, semble-t-il à poser une bâche sur le dispositif de conduit d’hydrogène, le « tuyau à essence » du véhicule. On pouvait même voir deux employés attachés comme à une corde d’alpinisme, essayant de gravir l’« escabeau » de ce système. Du coup, j’ai eu un doute : y aurait-il eu des casses après la tempête ? Sans m’en faire outre mesure, je fais confiance à la NASA qui, très transparente dans ses envois d’informations, saura nous rassurer. Comme je l’ai dit précédemment et il y a bien longtemps, Artemis partira ce mercredi 16 novembre. Et à l’heure pile, même avec une fenêtre prévue de deux heures. Promis ! D’ailleurs, du côté météo, il y a 90% de chances… de beau.

Artemis Ropes Up

[Cape Canaveral, November 13, 2022, rke,] Roped up, NASA employees plug the hydrogen « fuel line » of the Artemis tank with a tarp. Problem?

As usual, we were able to go to the 39B launch pad to set up our photo equipment. There is no need for me to dwell on this trip reserved for some two hundred photographers in order to capture as close as possible the highlights of the launch. Inspection of our equipment by the space center police, search with a dog, boarding the bus and heading for the launch pad. On the ten-kilometer-long road leading to the rocket, we were surprised by the passage of a recovered Falcon 9 stage. It was impressive to see this blackened piece of rocket. After this small attraction, our escapade led us on the 5 viewpoints of Artemis – which is rare – of which one very close to the rocket, on the site itself, then another in front of the rocket on the graveled road which leads it to the top of a kind of hump. A folding seat which offers two exits of flames to the takeoff of the spacecraft.

Liftoff on Wednesday, November 16 at 1:04 a.m. Local Time

For my part, I chose the same place as during the first launch attempt, last August 28, i.e., in a profile of Artemis, but very close to it with a palm tree clearing. I could have gone somewhere else, but I preferred to rely on the previous experience. So, in the same place. I still have doubts about my camera settings, knowing that the takeoff is scheduled in the middle of the night, at 1:04 a.m. local time, this Wednesday, November 16, 2022. I doubt that my camera will be blocked at the rate of the images, and I am especially afraid of a bad turn of the weather, a gust of wind, for example.

The PAD 39B point seems to be a small corner of paradise that avoids the worst weather conditions

Artemis seems to be in perfect condition

The PAD 39B range seems to be a little corner of paradise. A little shaken by the storm Nicole who passed through the area last Thursday, November 10, 2022, Artemis was surrounded by large black cumulus clouds, spared by a patch of clear sky. As if this site avoids the worst conditions. At first glance, so close to it, Artemis seems in perfect condition. But the machine is so big, 98 m high, that we let ourselves be overwhelmed by its gigantism. Focusing on the foot of the rocket, I noticed some activity of the maintenance staff who were apparently busy putting a tarp over the hydrogen conduit device, the « fuel pump » of the vehicle. Two employees could even be seen attached as if to a mountaineering rope, trying to climb the « stepladder » of this system. This made me wonder if there was any breakage after the storm. Without worrying too much about it, I trust NASA, which is very transparent in its sending of information, to reassure us. As I said before and a long time ago, Artemis will leave this Wednesday, November 16. And right on time, even with a two-hour window. I promise! By the way, as far as the weather is concerned, there is a 90% chance… of good weather.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.