Et si Artemis explose ? On file !

[Cape Canaveral, August 25, 2022, rke, english below]. En cas d’explosion d’Artemis – ça peut arriver – on a 5 minutes pour filer se protéger dans un bâtiment. Ça va chauffer !

Un orage vient de doucher notre possibilité de nous rendre sur le pas de tir poser nos premiers appareils, ceux au pied de la tour de lancement. Un coup de frais bienvenu vu le chaud hyper humide. Finalement, tout s’est décanté une heure plus tard.

Notre vue depuis le site de presse.

On a une autre possibilité d’y aller samedi et ce sera mon tour. Les journalistes commencent à arriver en nombre, la plupart des TV ont planté leurs tentes. Nous avons reçu des consignes strictes pour le jour du lancement prévu ce lundi 29 août à 14h33 en Suisse. La NASA nous met en garde que, au cas où une improbable anomalie survient, c’est-à-dire si la fusée explose – c’est déjà arrivé – on nous demande de nous réfugier, dans les 5 minutes, à l’intérieur de l’espace qui nous est assigné. Pas dans l’espace là-haut, mais l’espace de vide. « La menace sur le site de presse pourrait être le chlorure d’hydrogène et la mise à l’abri devrait durer moins de 30 minutes maximum », mais bon. Si je fais le calcul, on a intérêt à nous réfugier le plus vite possible. Car si la fusée explose, des débris peuvent nous toucher plus vite que les 5 minutes !

Bill Nelson qui a volé avec la navette spatiale américaine Columbia STS 61C en janvier 1986.

Bon, tout va bien. On a reçu la visite de Bill Nelson, le patron de la NASA tout à fait accessible pour tout un chacun. Mais comme mes collègues se sont « un peu » rué sur lui, j’ai préféré le prendre en photo. À l’écart, c’est plus discret.

« La menace sur le site de presse pourrait être le chlorure d’hydrogène et la mise à l’abri devrait durer moins de 30 minutes maximum »

NASA

What is happened if Artemis explodes? Let’s go!

[Cape Canaveral, August 25, 2022, rke]. In case of Artemis explosion – it can happen – we have 5 minutes to run and protect ourselves in a building. It’s going to get hot!

A thunderstorm has just showered our possibility to go to the launch pad to put our first devices, those at the foot of the launch tower. A welcome breath of fresh air considering the hot and humid weather. Finally, everything settled down an hour later.

In the background… Artemis will leave

« The threat at the press site could be hydrogen chloride and the sheltering should last less than 30 minutes maximum. »

NASA

We have another possibility to go on Saturday and it will be my turn. The journalists begin to arrive in number, the majority of the TV set up their tents. We received strict instructions for the day of the launch scheduled for Monday August 29 at 2:33 pm in Switzerland. NASA warns us that, in case of an improbable anomaly, i.e. if the rocket explodes – it already happened – we are asked to take refuge, within 5 minutes, inside the space assigned to us. Not in the space up there, but the space of vacuum. « The threat at the press site could be hydrogen chloride and the sheltering should last less than 30 minutes maximum, » but oh well. If I do the math, we better take cover as soon as possible. Because if the rocket explodes, debris can hit us faster than 5 minutes!

Well, everything is fine. We received the visit of Bill Nelson, the boss of the NASA quite accessible for everyone. But as my colleagues have « a little » rushed on him, I preferred to take his picture. On the sidelines, it’s more discreet.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.